Et toi, tu blogues comment?

«Pourquoi tu ne veux pas partager ton blog sur Facebook?»

Mon blog, c’est mon refuge, mon échappatoire, mon défouloir, mon endroit à moi où je peux m’exprimer librement sans avoir peur d’être jugée (ou presque). Ou plutôt je me fiche du jugement des personnes que je ne connais pas. Je ne l’explique pas vraiment. Mes parents savent que j’ai un blog,  les proches qui me suivent sur Instagram ou Twitter aussi, mais les autres non. Ils ne le lisent pas, car je ne partage pas mes articles sur mon facebook.

Processed with VSCO with f2 preset

Pourquoi ?

L’idée d’être lu par des gens que je connais me gêne énormément. Il y a quelques articles très personnels, dans lesquels parfois j’y ai mis mes tripes, je ne me vois pas leur montrer. Simplement par peur d’être jugé par ces personnes-là, que je connais. Peur qu’ils trouvent ça ridicule, bête ou inutile. Il y a des choses que j’ai pu confier dans mes articles pour lesquels mes propres parents ne sont même pas au courant (parce que j’avais honte ou parce que c’était dur, bref). Qu’ils lisent mon blog c’est comme si je me retrouvais à poil devant eux, autant dire que ça serait assez humiliant. J’ai envie de continuer à « construire » mon blog avant de le montrer vraiment.

Par conte, que mon blog soit lu par des inconnus ne me pose aucun problème.

 Sur facebook il n’y a pas que des gens que j’apprécie (oui dit comme ça c’est super sympa mais on va pas se mentir on est tous dans le même cas), déjà il y a de la famille que je ne vois plus (pour raison familiale donc), des collègues (et là c’est clair, niveau boulot je veux que personne ne voit mon blog), des « amis », des proches.

Alors que je ne ressens pas le besoin de tenir mon blog anonymement, mon prénom apparait, ma tête aussi et ça ne me gêne pas. Du moment que ceux qui lisent ne me connaissent pas. Ou pas beaucoup.

Peut-être juste par peur du jugement, le « oh elle tient un blog c’est trop naze » j’en ai pas envie. Il faut que ça soit parfait et pour l’instant mon blog n’est pas parfait. (trop perfectionniste bonjour).

Et vous, vous bloguez comment? Et pourquoi?


À lire aussi Écrire c’est ranger le bordel qu’on a dans sa tête


Prendre le temps de bloguer

Grâce à cet horrible état grippal qui ne passe pas, j’ai pu retrouver le plaisir de bloguer. Découvrir de nouveaux blogs, lire des articles, papoter, écrire à nouveau. Ce que je ne fais plus par manque de temps, quand je travaille. J’adore mon boulot vraiment, mais les enfants c’est épuisants, j’en perds l’inspiration et pourtant j’ai besoin d’écrire mais mon cerveau est bien trop souvent en mode off.

***

(C’est le couplet racontage de vie que vous n’êtes pas obligé de lire) (Il y a même eu cette période ou c’était boulot puis sport pendant heure, il « fallait » que je perde du poids, je suis très très gourmande, mange beaucoup de gâteaux et de chocolats donc forcément je prends du poids. J’ai tenu un an et demi avec ce rythme, je suis revenue au poids que je voulais, mais la fatigue s’accumulant j’en suis maintenant incapable. Ça fait des semaines que je n’ai pas fait la moindre heure de sport, entre les rhumes, le boulot, je n’ai pas le courage et j’en suis triste car le sport j’aime bien ça, ça défoule, bon avec un rythme plus normal j’aimerais bien faire 4h par semaine. Mais non même ça c’est impossible).

***

Du coup j’ai repris le rythme depuis quelques temps, à lire quelques blogs le soir, à écrire un peu. (bon sang, ce que ça fait du bien).

Et du coup dans le malheur de ma grippette qui m’oblige fortement à rester couché, je blogue pleinement, quel bonheur ! J’ai pu à nouveau changer le design du blog, rajouter des petites choses par-ci par-là, notamment un bouton « j’aime » Hellocoton permanent (plus besoin de faire du copier/coller dans chaque article youpi), le rendre un peu plus comme je voudrais, plus pratique avec des sous-catégories, avoir ma colonne sur la droite, que je voulais depuis un petit moment. Je réfléchis de plus en plus à un nom de domaine, mais ces histoires d’hébergement, de transfère de je sais pas quoi me font très peur.


À lire aussi Écrire c’est ranger le bordel qu’on a dans sa tête

Enfin voilà, c’était mon petit article *happy blogging*. Tout ça pour dire que bloguer ça fait du bien au moral !

Processed with VSCO with s1 preset