Ah bon, tu es triste pour un chien?

La phrase qui pique quand ton petit animale de compagnie t’a quitté même pas 24H avant. Bonjour, oui j’ai un coeur (merde alors, c’était mieux l’époque du coeur de pierre, moins douloureux) et dans mon coeur il y a de la place pour tout, pour mon boulot, ma famille (mais pas toute la famille), le chocolat (bah oui), certaines personnes qui le méritent (oui, ça se mérite) et les animaux. En tout, de ma naissance à maintenant j’ai eu 6 chats et deux chiennes. La première petite chienne était là avant moi. Elle squattait le ventre a ma maman pendant la grossesse et mon berceau quand j’en étais sortie. Puis la porte la nuit, attention à ceux qui approchait de trop prêt, elle grognait et sortait les crocs. Quand aux 6 chats, le tout premier s’appelait Confetti (oui bon, j’étais très petite), ce jour-là j’étais très malade apparemment, cloué au lit depuis plusieurs jours, à rien manger, très fiévreuse et en allant à la Pharmacie mon Père à trouvé un petit chat sous une voiture, qu’il a finalement ramené a la maison, sauf que ce petit chat était un tas de puces, mes parents ont donc lavé ce petit chat (vous voyez les griffures sur leur bras??), puis voilà, ils m’ont présentés Confetti, j’ai sauté de mon lit, bizarrement la fièvre a disparu. Alors comment voulez-vous qu’avec ces deux exemples déjà je n’aime pas les animaux?? Je les ai tous aimé et je les ai tous pleuré une fois parti.

Sauf que là c’est différent. Car c’était vraiment ma chienne à moi, tout aussi folle, tout aussi gourmande et née le même jour que moi, le destin vous voyez. Il s’est passé 15 années. 15 années à rire, à jouer, à râler après ses bêtises aussi. Des souvenirs, des vacances, des sorties, des câlins, beaucoup de câlins, des papouilles, des bisous, des anniversaires, des Noëls, des peines de coeurs, des joies. Puis des grosses frayeurs, une opération à cause d’une vilaine grosseur aux tétines, puis une deuxième. Puis voilà, le temps passait. Mon petit truc mignon avec 2 500 surnoms vieillissait, mais vieillissait bien, semblait toujours joyeuse. Puis d’un, sur un petit mois, elle maigrissait, ne voyait plus très bien, n’entendait plus très bien, maigrissait encore. Alors, je me prépare, mais en même temps non, ça semble impossible de la voir partir cette mignonne petite bestiole. Puis elle maigrit, devient de plus en plus malade. Sur une semaine, n’entend plus, ne voit plus,  elle réclame un gros câlin un vendredi soir, plein de soupirs, un regard tellement compréhensible, maintenant elle ne mange plus. Puis il s’est passé une journée, un dimanche, ou elle pétait la forme, le lundi elle redevient une petite mamie.

Enfin, mardi matin je suis parti au travail, j’ai toujours une accueille digne d’une grande star quand je sors de ma chambre, sauf que là, ni ma chienne, ni mon petit chat ne bouge, mon chat semble inquiet, ma petite chienne dort, respire, je la caresse puis je pars. Puis un pressentiment, j’y retourne pour une dernière longue papouille. Le soir en rentrant j’ai été accueillis par ma mère les yeux bouffis et un « Bon Aurélie…. ». Voilà j’avais compris, elle était partie.

Alors oui je suis triste « pour un chien », parce que moi j’ai un coeur qui aime les animaux. Je suis triste pour ces nombreuses choses qui font « qu’un chien » c’est attachant. Puis c’est pas juste un chien en fait. C’était un membre de notre petite famille. Oui je suis triste d’avoir perdu MON chien. D’avoir perdu 15 ans de souvenirs. Parce que maintenant il y a deux vides, un en moi et un autre dans la maison. Mais il est où le petit truc qui squatte mon tapis et que j’écrase chaque nuit parce que je persiste à marcher dans le noir, il est où le petit chien qui sentait que j’avais pas le moral et venait me faire un câlin? Et il va être où le truc mignon qui restait piqué à côté du barbecue l’été?.

Processed with VSCOcam with b5 preset

Et j’ai le droit d’être triste pour ma merveilleuse chienne.

Rendez-vous sur Hellocoton !

21 raisons d’aimer Noël

noel

21 raisons d’aimer l’hiver & Noël

Parce qu’il n’est jamais trop tôt pour parler de Noël.

 

 J’aime, la magie de Noël, flânoel2ner la tête en l’air pour regarder les lumières, les chants, nos trucs en laines, mes chaussons et chaussures fourrés, la neige. Admirer les visages émerveillés des enfants devant les vitrines des magasins. Préparer mes cadeaux. Se faire plaisir en faisant plaisir. Se faire un marathon des super films de Noël. Réfléchir décoration. Sentir ce bonheur flottant dans l’air. Choisir la couleur du sapin chaque année. Faire le sapin. Préparer soigneusement sa liste de Noël. Manger du foie gras et la bûche au chocolat. Manger du chocolat tout court. Ce jour-là mon âme d’enfant est décuplé fois mille. Cette énergie qui règne dans l’air. Recevoir de jolis SMS de Noël. Ce moment me rappel simplement la joie simple de mon enfance. Mettre des pulls Jacquard. Chanter à tue-tête « All I want for Christmas is you » de Mariah Carey. Le passer seulement avec les gens qu’on aime. Faire des be87486aca76e497e90c246288828dbcericolages de Noël. Attendre patiemment (ou pas) minuit pour déballer les cadeaux. Recevoir des cadeaux. Espérer qu’à minuit, comme moi, les gens sont heureux, quelques minutes, en déballant leur cadeaux, comme les enfants. Voir des paillettes. Les balades de Noël. On s’habille bien pour l’occasion. La neige. Préparer une jolie table. Voir les guirlandes qui illuminent les rues. Songer aux résolutions que je ne tiendrais pas. Passer Noël avec des personnes qui aiment Noël. Rêver. Faire le décompte des jours. C’est le seule jour où notre coeur est si léger. Depuis petite et encore maintenant je regarde cette fête comme si c’était une rivière de diamants. C’est aussi la journée ou il faut relativiser, penser seulement aux bonnes choses que l’on a, juste aux petits bonheurs, oublier le reste. Juste passer un bon Noël.

Noël n’est pas un jour ni une saison, c’est un état d’esprit. – John Calvin Coolidge

 Je n’aime pas l’après Noël, ce sentiment de vide, de joie terminée, il faut tout ranger, les cadeaux, défaire le sapin. Ne plus voir les décorations dans le rues, elles redeviennent tristes et désertes. Le lendemain, Noël me manque déjà. Se dire que le prochain Noël est très très loin. Monter sur la balance, voir que j’ai mangé trop de chocolat. Les gens ne sont plus joyeux. La magie est partie. Essayer de positiver en pensant qu’il y a Pâque qui arrive. ;)

À savoir :

Noël est le jour où j’ai le plus nombreux lots de jolis souvenirs gravés dans ma mémoire, mais aussi, il y a maintenant une dizaine d’années (bonjour le coup de vieux), un certain 25 Décembre ma jolie petite Nièce a débarqué dans ce monde, beau cadeau de Noël non?!

Même Lexie & Scarlett adorent Noël

 IMG_47609d5925d0242011e1abb01231381b65e3_7

Infos inutiles :
  • Il y a 21 fois le mots Noël dans cet article.
  • 21 liens
  • Et 597 mots

 905bc68357f0b6a0c0477055c9b42946 988911ae981629f3b2589975c96234d5

Rendez-vous sur Hellocoton !